Accueil / Conseils / Zone Lapins / La Propreté du Lapin

L'éducation du lapin à la propreté

L’éducation à la propreté de votre lapin est une des clés de son bien-être: un lapin propre est un lapin qui peut vivre en liberté à la maison, au milieu de votre famille, et participer à vos activité quotidiennes.

Une fois éduqué à la propreté, votre lapin pourra dormir sur le tapis du salon ou sur le canapé sans surveillance particulière: dès qu’il sentira qu’il doit uriner, il sautera du canapé et se dépêchera d’aller dans son bac à litière pour se soulager, même si celui-ci se trouve dans une autre pièce de la maison.

1. Le lapin, un animal naturellement propre, mais qui fait du marquage

Naturellement propre?

Dans la nature, les lapins de garenne ne font jamais leurs besoins à l’intérieur de leur terrier, mais à l’extérieur de leur habitat.

Lorsqu’un lapin de compagnie vit dans une cage dont le sol est couvert de litière (ce qui n’est pas recommandé), on constate qu’il fait ses besoins quasiment toujours dans le même coin, qui lui sert en quelque sorte de toilettes, à distance de son lieu de couchage.

Le rôle de l’urine et des crottes dans la communication entre lapins

Mais les lapins utilisent aussi leurs crottes et leur urine pour marquer leur territoire.

Chez les lapins de garenne, le lapin dominant fait régulièrement le tour de son territoire pour le marquer notamment en urinant et en laissant des petits tas de crottes imprégnées des sécrétions de ses glandes anales, afin d’informer les autres lapins (surtout les lapins qui ne font pas partie de sa garenne) de sa présence et de sa possession du territoire. Ces crottes assurent en quelques sorte son ubiquité sur son territoire. Elles sont un peu comme des cartes de visite, donnant des informations sur son âge, son sexe, son statut social.

Les lapins de garenne disposent également de « latrines », à l’extérieur des terriers, le plus souvent sur un petit promontoire de terre: les lapins dominants y renouvellent très régulièrement leur marquage, tandis que les autres membres du groupe viennent s’y installer pour faire leur toilette, afin de s’imprégner de l’odeur des dominants. La communication hormonale/olfactive est en effet essentielle chez les lapins et joue un rôle majeur dans la cohésion de leur groupe.

A la maison, l’environnement de votre lapin de compagnie n’est pas propice à ce type de comportement, car le carrelage, la moquette, les tapis, le pvc ou le parquet ont remplacé la terre et la végétation. Mais il aura, comme les lapins de garenne, des comportements de marquage de son « territoire » (votre domicile), même si ceux-ci seront plus atténués s’il vit seul ou en couple. La propreté « naturelle » de votre lapin peut alors vous sembler très relative…

Mais vous pouvez éduquer votre lapin à la propreté et lui apprendre à faire tous ses besoins dans son bac à litière, exactement comme un chat.

Propreté et comportements sexuels

L’urine et les crottes du lapin jouent aussi un rôle dans le cadre de la reproduction. La manifestation la plus spectaculaire de ce rôle est sans doute les « jets d’urine » que l’on observe parfois chez les lapins qui ne sont pas stérilisés.

La stérilisation n’est pas une solution miracle en matière de propreté, mais elle facilitera grandement l’éducation de votre lapin: elle permet de supprimer les jets d’urine et atténue également les comportements de marquage du territoire.

2. Quel bac à litière, quelle litière?

Pour inciter votre lapin à faire ses besoins dans son bac, il faut que son celui-ci soit adapté et que sa litière soit suffisamment absorbante et confortable.

Même si votre lapin vit dans une grande cage, il a besoin d’un bac à litière. Il ne faut pas couvrir l’ensemble du sol de la cage avec de la litière, car ce serait un environnement trop poussiéreux (et trop humide une fois que la litière a été utilisée) pour votre lapin.

Le bac à litière

Quel que soit le type d’habitat de votre lapin, son bac à litière doit être suffisamment grand pour lui permettre d’y rentrer entièrement et de s’y retourner facilement.

 

Les rebords du bac doivent être suffisamment hauts, car les lapins lèvent l’arrière train pour uriner. Si les rebords sont trop bas, votre lapin peut faire pipi en dehors de son bac alors qu’il est installé dedans.

Pour éviter les projections de litière,vous pouvez utiliser une grille d’évier en plastique et la placer au-dessus de la litière de votre lapin. Ces grilles facilitent également le nettoyage du bac et empêchent votre lapin de gratter dans sa litière. C’est donc un accessoire des plus utiles. Toutefois, certains lapins ont tendance à les grignoter: mieux vaut alors les retirer. On trouve également des bacs pour les chats qui présentent un système similaire de grille en plastique mais déjà intégrée au bac.

Les bacs à litière couverts (ou « maisons de toilette » pour chat) sont à éviter, même s’ils limitent les projections de votre lapin lorsqu’il sort de son bac: ils ne sont pas suffisamment ventilés et peuvent entraîner une irritation de ses voies respiratoires.

Enfin, si votre lapin est âgé ou s’il a des problèmes de locomotion: il existe des bacs à litière avec un des quatre rebords plus bas (une entrée) qui permet à votre lapin de rentrer dans son bac sans avoir à sauter.

La litière

Les litières recommandées:

  • Les litières végétales pour chat en granulés sont très absorbantes et limitent les projections: elles se réduisent en effet en poussière compacte et humide lorsqu’elles absorbent l’urine. Elles sont composées de bois ou de paille compressés. On en trouve également à base de produits végétaux biologiques.

 

  • La litière de granules de bois, que l'on utilise pour les chats, est très pratique et économique.

 

  • Les litières à base de silice en grains fins, peuvent être une assez bonne alternative. Elles sont bien absorbantes, douces pour les pattes du lapin, mais elles font beaucoup de projections à chaque fois qu’il sort de son bac à litière (et tendent donc à salir son environnement);

 

  • les litières à base de pulpe de papier ou de papier de coton représentent un choix alternatif comme litière à mettre dans le bac pour les lapins ayant des « besoins spéciaux », car elles sont assez bien absorbantes, ne font pas de poussière et sont surtout très confortables.

La litière minérale pour chats n'est pas recommandée, puisqu'elle peut causer des occlusions.

Le changement de la litière et le nettoyage du bac

Une litière trop sale ne sera plus utilisée par votre lapin; il risque alors de faire ses besoins dans un autre endroit.

Par ailleurs, les émanations d'ammoniac issues de l’urine qui stagne sont dangereuses pour ses poumons.

En fonction de la quantité de litière dans le bac, du type de litière, de la taille du bac et de celle de votre lapin, vous devrez changer la litière tous les deux à quatre jours.

Dans l’idéal et si vous en avez la possibilité, mieux vaut la changer tous les jours, une fois que le lapin a pris l’habitude d’utiliser son bac.

Toutefois, dans les premières semaines d’apprentissage de la propreté, mieux vaut ne pas nettoyer le bac à litière trop fréquemment (une fois tous les 3 jours seulement), car ça risquerait de brouiller les nouveaux repères de votre lapin. Nettoyez le bac avec un nettoyant classique, rincez-le à grande eau, désinfectez-le et rincez-le de nouveau.

Le moyen le plus efficace et le plus naturel de retirer les traces de calcaire dans le fond du bac, c’est le vinaigre blanc.

litiere-perlinette
mes-amis-propres
fresh-&-comfy
litière-de-papier

 3. L’éducation à la propreté pas à pas

Limitez dans un premier temps le territoire de votre lapin

Lorsque vous adoptez un lapin, mieux vaut commencer par limiter son territoire, le temps de l’éduquer à la propreté, plutôt que de le laisser directement en liberté à la maison. Il est alors très pratique d’utiliser un enclos (ou une grande cage/un clapier en bois à étage de 1m20 minimum si vous manquez de place).

En restant à proximité de son bac dans un premier temps, il n’oubliera pas d’y retourner régulièrement pour faire ses besoins et prendra immédiatement de bonnes habitudes.

Repérez le coin toilettes choisi par votre lapin et placez-y son bac à litière

Vous pourrez alors repérer rapidement le coin de l’enclos que votre lapin a choisi pour faire ses besoins. Il ne s’agira pas nécessairement de l’endroit où vous avez disposé le bac à litière.

Déplacez le bac à litière à cet endroit et mettez-y quelques crottes. Votre lapin devrait alors commencer à y faire ses besoins régulièrement. Cela commence généralement pas les pipis, puis les crottes sont peu à peu toutes faites dans son bac. Cette étape peut être très rapide, mais elle peut aussi prendre plusieurs mois pour certains lapins.

Si votre lapin continue à faire une partie de ses crottes en dehors de son bac, remettez-les dedans au fil des petits nettoyages que vous pouvez faire  au cours de la journée.

N’oubliez pas que votre lapin peut projeter involontairement des crottes à côté de son bac lorsqu’il saute pour en sortir. Il ne faut pas non plus être maniaque en la matière.

Placez du foin au-dessus/dans le bac à litière

Pour inciter votre lapin à faire ses besoins dans son bac, vous pouvez y disposer du foin (la solution que les lapins préfèrent) ou placer les râtelier à foin juste au-dessus de son bac (la solution la plus économique): les lapins ont tendance à faire leurs crottes pendant qu’ils mangent leur foin.

 

Encouragez et félicitez votre lapin

Tout apprentissage nécessitant des encouragements et des récompenses, n’hésitez pas à dire à votre lapin « bravo », « c’est bien », dès que vous le voyez en train d’uriner ou de faire ses crottes dans le bac à litière et à lui faire des caresses après, s’il apprécie cela bien entendu. Sinon vous pouvez lui donner une friandise pour le féliciter.

Le renforcement positif est assurément la manière la plus sûre d’amener votre lapin à adopter le comportement que vous souhaitez, bien plus que si vous passez votre temps à lui dire « non! » dès que vous le surprenez en train d’uriner en dehors de son bac. Le fait de faire ses besoins dans le bac à litière doit toujours être associé à quelque chose d’agréable, et surtout pas à une punition. Pour cette raison, évitez de remettre votre lapin dans son bac à litière à chaque fois que vous le voyez en train de faire ses besoins dans un endroit inapproprié.

L’apprentissage de la propreté est rarement une chose aisée. Tous les lapins n’apprennent pas non plus au même rythme. Certains lapins sont naturellement propres dès leur arrivée à la maison, tandis que d’autres semblent être des réfractaires du bac à litière. Soyez patient…

Élargissez progressivement son territoire

Une fois que votre lapin fait quasiment toutes ses crottes dans son bac, vous pouvez commencer à élargir son territoire, en agrandissant l’enclos ou en laissant votre lapin en liberté dans la pièce dans laquelle il vit.

 

Mais si vous avez adopté un jeune lapin qui n’est pas encore stérilisé, mieux vaut s’arrêter temporairement à l’étape de l’enclos (avec sorties sous surveillance pour se dégourdir les pattes) et attendre jusqu’à la stérilisation, car il risque de faire beaucoup de marquage et de salir votre intérieur pendant son « adolescence » (à partir de 4 mois).

 

Si votre lapin, lors de l’agrandissement progressif de son territoire, se remet à uriner fréquemment en dehors de son bac à litière, mieux vaut marquer une pause et le réduire de nouveau temporairement (le remettre en enclos), jusqu’à ce qu’il soit de nouveau propre dans cet espace plus réduit. Toutefois, vérifiez d’abord que votre lapin ne soit pas tout simplement choisi un nouveau coin toilettes, et qu’il ne suffise pas de déplacer son bac à litière dans ce nouvel endroit.

Lorsque votre lapin sera parfaitement propre dans la pièce dans laquelle se trouve son bac, vous pourrez le laisser accéder aux autres pièces de la maison. Il peut être alors utile d’ajouter d’autres bacs à litière lorsque le territoire s’élargit de manière conséquente à toute la maison et de créer ainsi des « coins toilettes-relais ». Vous pourrez par la suite progressivement les retirer pour ne garder qu’un bac principal ou deux que le lapin aura lui-même choisi comme coins toilette principaux (le problème, c’est qu’ils ne seront pas nécessairement à l’endroit le plus pratique pour vous et qu’il sera parfois difficile de les retirer et de changer les habitudes de votre lapin… alors réfléchissez bien avant de disposer des bacs un peu partout chez vous).

Si votre lapin a décidé de faire ses besoins dans un endroit qui ne vous convient pas du tout (comme par exemple sur le canapé), il n’y a qu’une solution vraiment efficace: l’empêcher d’y accéder pendant quelques temps.

Si cela n’est vraiment pas possible, il vous reste la possibilité d’utiliser des alèses jetables et/ou des plaids pour protéger cet endroit et et dire fermement « non! » à votre lapin dès que vous le surprenez en train d’y uriner/faire des crottes. Taper du pied au sol fait aussi bien.

En cas « d’accident » de propreté

Si vous surprenez votre lapin au moment où il est en train d’uriner en dehors de son bac à litière…

Ce qu’il faut faire:

Dites-lui simplement « non! » d’une voix ferme et grave (éventuellement, tapez dans les  mains ou du pied à distance pour l’interrompre).

Ce qu’il ne faut PAS faire:

  • lui crier dessus ou râler,

  • lui mettre le nez dans son urine,

  • lui donner une tape,

  • le mettre dans son bac à litière après lui avoir dit « non! »

Votre lapin ne comprendrait absolument rien à ces gestes qui risquent seulement de détériorer vos relations et de ne pas du tout l’encourager à utiliser son bac à litière (qui ne doit pas être un lieu de punition).

 

Si vous découvrez une flaque d’urine ou un petit tas de crottes après coup, il ne sert à rien de gronder votre lapin. Il ne comprendrait rien.

enclos-lapin
bac-avec-foin
bac-avec-ratelier-à-foin
territoire-lapin
accident-de-propreté

4. Mon lapin était propre, mais il ne l’est plus du tout!

Vérifiez qu’il ne s’agit pas d’un problème de santé...
  • si votre lapin, habituellement propre, se met à faire de petits pipis (parfois seulement quelques gouttes) un peu partout,

  • si vous retrouvez un peu d’urine à l’endroit où il vient de se coucher,

  • s’il va fréquemment dans son bac à litière,

  • s’il se met souvent en position pour uriner,

  • s’il semble souffrir au moment de la miction,

  • et/ou si son arrière train est souillé d’urine,

… il est possible qu’il souffre d’un problème urinaire (infection, sables, calculs, insuffisance rénale…) Et il existe aussi d’autres causes d’incontinence chez le lapin.

Il faut emmener rapidement votre lapin chez le vétérinaire, car les problèmes urinaires sont souvent douloureux et peuvent mettre sa vie en danger s’ils ne sont pas correctement traités.

 

C'est peut-être la puberté...

A partir de 4 mois, votre lapin qui était parfaitement propre peut se mettre à faire ses besoins partout chez vous: il s’agit de comportements hormonaux.

Il faut alors le faire stériliser, puis reprendre l’éducation à la propreté.

 

Ou du changement dans l’air…

Votre lapin adulte était propre depuis des mois voire des années, mais il a soudain perdu toutes ses bonnes habitudes…

C’est assez fréquent, de manière temporaire ou sur une une plus longue durée, à la suite d’un événement perturbant:

  • un déménagement ou un départ en vacances avec votre lapin,

  • l’arrivée d’un nouvel animal de compagnie à la maison,

  • ou simplement un changement de disposition des meubles dans la pièce où il vit ou des accessoires dans son enclos.

Les lapins sont des animaux très routiniers et territoriaux…

Que faire? Si cette situation de malpropreté s’installe dans la durée, il faut recommencer, patiemment, à restreindre l’espace de vie de votre lapin (un enclos ou une pièce) et reprendre l’éducation à la propreté pas à pas (sans hésiter à le remettre temporairement en enclos ou à limiter son territoire à une seule pièce de la maison).

Texte original: https://comportementdulapin.com/proprietaire/proprete1/