Maïs pour chiens: est-ce aussi mauvais qu'on le dit?


Par Dr Fiona Caldwell, DVM
traduit de l’américain par Roger Gaudreault
 
Le maïs pour chiens est un sujet controversé depuis des années, de nombreuses médisances ayant été lancées contre ce grain. Mais objectivement, les chiens peuvent-ils manger du maïs ou non, le maïs est-il mauvais pour les chiens?
À l'heure actuelle, aucune recherche ne suggère que le maïs pourrait être mauvais pour les chiens. La réponse courte est donc oui; les chiens peuvent manger du maïs, mais il y a plus que cela.


Le maïs est actuellement l'un des ingrédients les plus controversés couramment utilisés dans les aliments pour chiens. En raison d'une énorme campagne de désinformation en ligne, on tend actuellement à hésiter à nourrir nos chiens avec ce grain.


Dans quelle mesure les accusations négatives concernant le maïs pour chiens sont-elles vraies? Dans cet article, nous répondrons aux questions courantes sur le maïs et son utilisation dans les aliments pour chiens.


Qu'est-ce que le maïs?

Le maïs est l'une des céréales les plus populaires au monde. Le maïs à grains entiers est une céréale parfaitement saine. Il contient des minéraux, des vitamines, des acides aminés, des antioxydants et des fibres.


Le maïs est principalement une source de glucides. Il contient également une grande quantité d'eau, ainsi que des quantités moyennes et faibles de protéines et de graisses, respectivement.


Les glucides dans le maïs sont composés principalement d'amidon (jusqu'à 80%) et de très petites quantités de sucre (jusqu'à 3%) ( 1 ). Le maïs contient jusqu'à 15% de fibres dont la plupart sont insolubles ( 1 ).


Les protéines représentent également une bonne partie de la valeur nutritionnelle du maïs, elles peuvent atteindre 15% ( 2 ). Cependant, les types de protéines présents dans le maïs sont de faible qualité ( 3 ).


Le maïs est un aliment à faible teneur en matières grasses. Il contient jusqu'à 6% de matières grasses, provenant de l'huile de maïs ( 1 ).


La plupart des graisses contenues dans l'huile de maïs sont des graisses saturées et monosaturées contenant une bonne quantité de vitamine E et de coenzyme Q10 ( 4 , 5 , 6 ). Cependant, alors que les graisses du maïs sont saines, l’huile de maïs raffinée ne l’est pas.


Pourquoi le maïs dans les aliments pour chiens?

La principale raison pour laquelle le maïs est dans la nourriture pour chiens est qu'il est peu coûteux ( 7 , 8 ).


Le maïs est subventionné chaque année par le “Farm Bill” américain , ce qui permet donc aux entreprises de fabrication d'aliments pour animaux de compagnie d’économiser de l’argent, ces économies étant transférées au consommateur.
Lorsque l’on combine cela avec le fait que la plupart des nutritionnistes vétérinaires conviennent que le maïs pour chiens n'est pas un problème du tout, et peut en fait faire partie d'un régime alimentaire équilibré pour les chiens, cela devient un ingrédient intéressant.


Les chiens peuvent-ils digérer le maïs?

C'est l'un des mythes les plus répandus sur le maïs chez le chien: sa digestibilité. Les propriétaires s'inquiètent du fait que le maïs cause des ballonnements chez le chien et que le corps du chien n'a pas été conçu pour digérer le maïs. Ce n'est pas vrai.
La plupart des chiens peuvent digérer le maïs sans problème. Aucune preuve scientifique ne permet de penser que les nutriments contenus dans le maïs sont mal digérés par les chiens. En fait, c’est plutôt le contraire ( 9 ).


De nombreuses études menées sur des chiens ont montré qu'en général, le maïs est facilement assimilé par le tractus gastro-intestinal et que ses nutriments sont bien absorbés ( 10 , 11 , 12 ).


Les grains entiers contiennent un peu de fibres non digestibles, mais après avoir été broyés en particules plus fines (par exemple par mastication) ou séparés en leurs composants, le maïs devient très digestible.


Même les nutritions prescrites par les vétérinaires conçues pour être extrêmement douces pour la voie gastro-intestinale canine et celles faciles à digérer utilisent le maïs comme ingrédient, il n'y a aucune raison de ne pas le faire.


Comment les chiens digèrent le maïs

Le corps d'un chien produit une amylase pancréatique puissante ainsi que des enzymes de bordure en brosse pour digérer les glucides, comme le fait le corps humain. La majeure partie de la digestion du maïs se produit dans la première partie de l'intestin grêle ( 13 ).


Il est vrai que, comme les humains, les chiens ne peuvent pas digérer la cellulose - un glucide à structure simple, utilisé par les plantes pour former des tiges et des enveloppes de graines. Seuls les herbivores, comme les vaches, peuvent digérer la cellulose, la transformant en d’autres éléments nutritifs essentiels.


Toutefois, les fibres qui sont sous forme de cellulose non digestible présentent des avantages bien documentés pour la santé des chiens ( 14 , 15 , 16 ). La physiologie digestive canine ressemble beaucoup à celle de l'homme.


Par conséquent, la cuisson du maïs ou le broyage est nécessaire afin obtenir les avantages nutritionnels qu’il contient.


Maïs vs gluten de maïs vs farine de gluten de maïs

Il existe une différence entre le maïs, le gluten de maïs et la farine de gluten de maïs. Les grains peuvent être fractionnés ou divisés en leurs composants afin de concentrer et séparer les nutriments.


Cela permet aux fabricants d'aliments pour animaux de compagnie d'ajouter des nutriments spécifiques au régime alimentaire des chiens de compagnie afin de le rendre plus équilibré et plus sain pour eux. La mouture du maïs produit également des sous-produits, tels que l'huile de maïs, qui n'est pas aussi saine que le maïs à grains entiers.


En général, le maïs peut être divisé en:

  • Huile de maïs - une source de graisse, qui n'est recommandée à personne;

  • Amidon de maïs - considéré comme une source de glucides hautement digestibles;

  • Son de maïs - une source de fibres;

  • Farine de gluten de maïs - source concentrée de protéines.

​​

Aucun n’est inférieur à l'autre, ils sont simplement utilisés à des fins nutritionnelles différentes.


La farine de gluten de maïs, qui est souvent utilisée dans les aliments pour chiens, a été comparée à la farine de viande et s'est révélée tout aussi performante sur le plan nutritionnel ( 17 , 18 , 19 ).


Les chiens sont-ils allergiques au maïs?

Un autre mythe répandu au sujet du maïs est que les chiens y sont intrinsèquement allergiques. Il est faux de dire que la majorité des chiens sont allergiques au maïs, mais certains le sont effectivement. Des allergies au maïs ont été observées chez le chien.


Cependant, des études montrent qu'en général, la plupart des chiens atteints d'une maladie allergique de la peau réagissent à des allergènes environnementaux, tels que le pollen et les moisissures, lorsque l’on présume (à tort) que la nourriture en est la cause ( 20 , 21 , 22 ).


En fait, des recherches ultérieures suggèrent que peu de chiens sont réellement allergiques à leur nourriture ( 23 , 24 , 25 ). De tous les aliments auxquels les chiens sont allergiques, les plus courants sont le bœuf, les produits laitiers et le blé; pas de maïs ( 26 ).


Le régime carnivore des chiens et le maïs

On ne parle pas ici d’un mythe; mais ceux qui sont contre le maïs chez les chiens affirment souvent que ce sont des carnivores et qu’il n’y a aucune raison de les nourrir avec des grains comme du maïs.


Les chiens ne sont pas des carnivores stricts, mais des omnivores (comme les humains). Les chiens ont besoin d'un peu de tout pour que leur régime alimentaire soit équilibré sur le plan nutritionnel.


Des études démontrent que les chiens qui suivent un régime exclusivement composé de viande sans supplémentation en minéraux et en vitamines présentent parfois des problèmes de santé, tels que des hyperparathyroïdies secondaires ( 27 ).


Les protéines du maïs

Il est vrai que le profil des acides aminés (provenant des protéines) du maïs n’est pas le même que celui des produits d’origine animale.


Pour que les chiens puissent satisfaire 100% de leurs besoins quotidiens en protéines, le maïs seul ne peut pas être utilisé. Il doit être associé à une autre source alimentaire fournissant des quantités appropriées d'acides aminés.


D’autres sources de protéines non animales sont nutritives et parfaitement bonnes pour les chiens ( 28 , 29 ).


Les chiens ont-ils besoin de maïs?

Il est vrai que l'alimentation des chiens ne nécessite pas les sources de glucides que l'on trouve dans les grains comme le maïs (ils ont besoin d'une forme cellulaire de glucides).


Cependant, ils peuvent toujours bénéficier de cette source de glucides dans leur alimentation ( 30 ). Par exemple, les fibres peuvent être bénéfiques pour la croissance des bactéries probiotiques dans l'intestin.


Le maïs est-il considéré comme un «ingrédient de remplissage»?

Il n'y a actuellement aucune définition légale de “ingrédient de remplissage” (“Filler” en anglais) dans les aliments pour animaux domestiques. En général, on comprend que «ingrédient de remplissage» fasse référence à quelque chose ajouté à un régime alimentaire canin pour lui donner du poids sans ajouter vraiment à la valeur nutritionnelle.


Le maïs ne correspond pas à cette description. Il contient en fait des éléments nutritifs équilibrés non retrouvés dans les autres grains.


De plus, le maïs fournit aux chiens une source hautement disponible de glucides complexes et de grandes quantités d' acide linoléique , un acide gras essentiel pour la peau saine du chien. Le maïs fournit également au chien des acides aminés essentiels et des fibres.


Le maïs n'est-il pas faiblement nutritif?

La qualité des protéines est définie par la teneur en acides aminés essentiels et par la digestibilité de la protéine. La farine de gluten de maïs ne contient pas 100% de tous les acides aminés essentiels dont les chiens ont besoin.


Par exemple, la protéine de maïs contient peu de lysine . Ainsi, si le maïs pour chiens est utilisé seul et sans supplémentation, la qualité finale de l’aliment sera médiocre.
Cependant, lorsqu'elles sont mélangés avec des protéines complémentaires (protéines qui ont une quantité abondante d’acides aminés limitants), les aliments pour chiens faits avec du maïs peuvent former des régimes complets pour les chiens avec un excellent équilibre d'acides aminés pour une source de protéines totales hautement digestibles et de haute qualité.


Conclusion

Le maïs a été vilipendé dans la culture populaire en tant qu'ingrédient pauvre en nutriments pour les chiens, ce qui n'est pas le cas. Il peut être nutritif lorsqu'il est associé à des protéines et à des nutriments complémentaires et faire partie intégrante d'un régime alimentaire canin sain. Il contient de nombreux nutriments essentiels et se digère facilement.


Le maïs pour chiens est surtout économique, permettant d’acheter des aliments pour chiens de bonne qualité à meilleur marché.


Tout comme les gens, les chiens domestiques ont évolué pour digérer les glucides, et le maïs en particulier. Cela discrédite la théorie selon laquelle les régimes ancestraux sont meilleurs pour les chiens modernes. Bien sûr, un régime composé uniquement de maïs ne serait pas sain, mais le maïs peut faire partie d'un régime alimentaire sain pour les chiens.


Références:

  1. Nuss, E. T. and Tanumihardjo, S. A. (2010), Maize: A Paramount Staple Crop in the Context of Global Nutrition. Comprehensive Reviews in Food Science and Food Safety, 9: 417–436. doi: 10.1111/j.1541-4337.2010.00117.x

  2. D. Panzeria, V. Cesarib, I. Toschib & R. Pilua. Seed Calorific Value in Different Maize Genotypes. Energy Sources, Part A: Recovery, Utilization, and Environmental Effects Volume 33, Issue 18, 2011. Preview Full text HTML PDF Access options DOI: 10.1080/15567030903452118

  3. Guo X1, Yuan L, Chen H, Sato SJ, Clemente TE, Holding DR. Nonredundant function of zeins and their correct stoichiometric ratio drive protein body formation in maize endosperm. Plant Physiol. 2013 Jul;162(3):1359-69. doi: 10.1104/pp.113.218941. Epub 2013 May 15.

  4. Jellum MD. Plant introductions of maize as a source of oil with unusual fatty acid composition. J Agric Food Chem. 1970 May-Jun;18(3):365-70.

  5. Maki KC1, Lawless AL2, Kelley KM2, Kaden VN2, Geiger CJ3, Dicklin MR2. Corn oil improves the plasma lipoprotein lipid profile compared with extra-virgin olive oil consumption in men and women with elevated cholesterol: results from a randomized controlled feeding trial. J Clin Lipidol. 2015 Jan-Feb;9(1):49-57. doi: 10.1016/j.jacl.2014.10.006. Epub 2014 Oct 23. 

  6. Dupont J1, White PJ, Carpenter MP, Schaefer EJ, Meydani SN, Elson CE, Woods M, Gorbach SL. Food uses and health effects of corn oil. J Am Coll Nutr. 1990 Oct;9(5):438-70.

  7. Meeker DL, Meisinger JL. COMPANION ANIMALS SYMPOSIUM: Rendered ingredients significantly influence sustainability, quality, and safety of pet food. J Anim Sci. 2015 Mar;93(3):835-47. doi: 10.2527/jas.2014-8524.

  8. Kelly S. Swanson, Rebecca A. Carter, Tracy P. Yount,4 Jan Aretz, Preston R. Buff. Nutritional Sustainability of Pet Foods. Adv Nutr. 2013 Mar; 4(2): 141–150. Published online 2013 Mar 6. doi: 10.3945/an.112.003335

  9. Maria R. C. de Godoy, Katherine R. Kerr, George C. Fahey, Jr. Alternative Dietary Fiber Sources in Companion Animal Nutrition. Nutrients. 2013 Aug; 5(8): 3099–3117. Published online 2013 Aug 6. doi: 10.3390/nu5083099

  10. Carciofi AC1, Takakura FS, de-Oliveira LD, Teshima E, Jeremias JT, Brunetto MA, Prada F. Effects of six carbohydrate sources on dog diet digestibility and post-prandial glucose and insulin response. J Anim Physiol Anim Nutr (Berl). 2008 Jun;92(3):326-36. doi: 10.1111/j.1439-0396.2007.00794.x.

  11. Flickinger EA1, Schreijen EM, Patil AR, Hussein HS, Grieshop CM, Merchen NR, Fahey GC Jr. Nutrient digestibilities, microbial populations, and protein catabolites as affected by fructan supplementation of dog diets. J Anim Sci. 2003 Aug;81(8):2008-18.

  12. Murray SM1, Fahey GC Jr, Merchen NR, Sunvold GD, Reinhart GA. Evaluation of selected high-starch flours as ingredients in canine diets. J Anim Sci. 1999 Aug;77(8):2180-6.

  13. Gray GM. Carbohydrate digestion and absorption. Role of the small intestine. N Engl J Med. 1975 Jun 5;292(23):1225-30.

  14. Burkhalter TM1, Merchen NR, Bauer LL, Murray SM, Patil AR, Brent JL Jr, Fahey GC Jr. The ratio of insoluble to soluble fiber components in soybean hulls affects ileal and total-tract nutrient digestibilities and fecal characteristics of dogs. J Nutr. 2001 Jul;131(7):1978-85.

  15. Kaczmarczyk MM1, Miller MJ, Freund GG. The health benefits of dietary fiber: beyond the usual suspects of type 2 diabetes mellitus, cardiovascular disease and colon cancer. Metabolism. 2012 Aug;61(8):1058-66. doi: 10.1016/j.metabol.2012.01.017. Epub 2012 Mar 7.

  16. Kimmel SE1, Michel KE, Hess RS, Ward CR. Effects of insoluble and soluble dietary fiber on glycemic control in dogs with naturally occurring insulin-dependent diabetes mellitus. J Am Vet Med Assoc. 2000 Apr 1;216(7):1076-81.

  17. Funaba M1, Tanak T, Kaneko M, Iriki T, Hatano Y, Abe M. Fish meal vs. corn gluten meal as a protein source for dry cat food. J Vet Med Sci. 2001 Dec;63(12):1355-7.

  18. Funaba M, Matsumoto C, Matsuki K, Gotoh K, Kaneko M, Iriki T, Hatano Y, Abe M. Comparison of corn gluten meal and meat meal as a protein source in dry foods formulated for cats. Am J Vet Res. 2002 Sep;63(9):1247-51.

  19. Masayuki Funaba, Yuko Oka, Shinji Kobayashi, Masahiro Kaneko, Hiromi Yamamoto, Kazuhiko Namikawa, Tsunenori Iriki, Yoshikazu Hatano, Matanobu Abe. Evaluation of meat meal, chicken meal, and corn gluten meal as dietary sources of protein in dry cat food. Can J Vet Res. 2005 Oct; 69(4): 299–304. 

  20. Picco F1, Zini E, Nett C, Naegeli C, Bigler B, Rüfenacht S, Roosje P, Gutzwiller ME, Wilhelm S, Pfister J, Meng E, Favrot C. A prospective study on canine atopic dermatitis and food-induced allergic dermatitis in Switzerland. Vet Dermatol. 2008 Jun;19(3):150-5. doi: 10.1111/j.1365-3164.2008.00669.x.

  21. Masuda K1, Sakaguchi M, Fujiwara S, Kurata K, Yamashita K, Odagiri T, Nakao Y, Matsuki N, Ono K, Watari T, Hasegawa A, Tsujimoto H. Positive reactions to common allergens in 42 atopic dogs in Japan. Vet Immunol Immunopathol. 2000 Feb 25;73(2):193-204.

  22. Olivry T1, Sousa CA. The ACVD task force on canine atopic dermatitis (XIX): general principles of therapy. Vet Immunol Immunopathol. 2001 Sep 20;81(3-4):311-6.

  23. Wilhelm S1, Favrot C. [Food hypersensitivity dermatitis in the dog: diagnostic possibilities]. Schweiz Arch Tierheilkd. 2005 Apr;147(4):165-71.

  24. Chesney CJ. Food sensitivity in the dog: a quantitative study. J Small Anim Pract. 2002 May;43(5):203-7.

  25. Saridomichelakis MN1, Koutinas AF, Gioulekas D, Leontidis L. Canine atopic dermatitis in Greece: clinical observations and the prevalence of positive intradermal test reactions in 91 spontaneous cases. Vet Immunol Immunopathol. 1999 Jul 1;69(1):61-73.

  26. Wills J1, Harvey R. Diagnosis and management of food allergy and intolerance in dogs and cats. Aust Vet J. 1994 Oct;71(10):322-6.

  27. Bennett D. Nutrition and bone disease in the dog and cat. Vet Rec. 1976 Apr 17;98(16):313-21.

  28. Bednar GE1, Murray SM, Patil AR, Flickinger EA, Merchen NR, Fahey GC Jr. Selected animal and plant protein sources affect nutrient digestibility and fecal characteristics of ileally cannulated dogs. Arch Tierernahr. 2000;53(2):127-40.

  29. Dust JM1, Grieshop CM, Parsons CM, Karr-Lilienthal LK, Schasteen CS, Quigley JD 3rd, Merchen NR, Fahey GC Jr. Chemical composition, protein quality, palatability, and digestibility of alternative protein sources for dogs. J Anim Sci. 2005 Oct;83(10):2414-22.

  30. Leanne N. Twomey, David W. Pethick, James B. Rowe, Mingan Choct, John R. Pluske, Wendy Brown, Maria C. Laviste. The Use of Sorghum and Corn as Alternatives to Rice in Dog Foods. J. Nutr. June 1, 2002 vol. 132 no. 6 1704S-1705S